Lettre à une teen

Nouvelles pornographiques

 

 

 

 

 

Avertissement

 

Mes nouvelles sont des nouvelles, j'espère, de qualité, que j'essaye de rédiger avec style et nuances. Rien à voir avec les pseudos textes qui fleurissent ici ou là et qui ne sont que prétexte à aligner de longues suites de mots-clés piochés dans le registre sexuel, et dont l'effet troublant est proche du degré zéro sur l'échelle érotique.
Pourquoi la pornographie devrait-elle n'être que de bas étage ou de seconde zone ? Pourquoi ne pourrait-elle pas être littéraire ? Quand on voit comment et par quoi notre monde est mû, on comprend que le sexe, et donc aussi la pornographie, sont trop importants pour les laisser à de parfaits imbéciles dénués de toute finesse; qu'on doit leur réserver la place qui leur est due, pour les aborder avec tout le respect mérité, eu égard à l'influence considérable qu'ils ont sur nos vies, en un mot, pour les traiter en toute noblesse.
L'organe majeur de la sexualité, nous affirment les scientifiques, est le cerveau, incontestablement. Car c'est en lui que naît, croit et qu'explose le feu d'artifice de l'orgasme. La plus belle histoire pornographique est donc celle qui raconte quelque chose, une rencontre, des sentiments, des sensations, une histoire, avec des émotions, des réflexions, une affectivité. Mais cela, tout le monde le sait déjà. Et je dois sûrement enfoncer des portes ouvertes, car chacun sait, au moins intuitivement, que sexe sans conscience n'est que ruine du plaisir...

Les choses sont ce qu’on en fait, et le sexe, comme l’énergie nucléaire, peut être une source prodigieuse de bienfait ou un moyen de destruction massif. Les nouvelles qui suivent sont parfois violentes, choquantes, au moins dérangeantes. Dans ce cas, j’ai voulu dénoncer l’abus sous toutes ses formes, et le danger d’une absence de limites. J’ai voulu dire qu’on ne doit jamais oublier qu’on vit avec des êtres humains qui ne sont pas que des objets, et à qui l'on se doit de faire un minimum attention.

Une précision… Je n’ai rien à voir, mais alors rien, avec les a priori qu’on pourrait avoir à propos d’un auteur d’écrits pornographiques…

En espérant ne jamais vous désenchanter, je vous souhaite une bonne lecture.

 

Antoine Rouvière


 

 

Ajouter un commentaire par Google+

 

Acheter le livre en format poche chez Lulu.com